lundi 3 septembre 2018

Critique de livres: Les petites tempêtes

Résumé
Raphaëlle ne croit pas aux contes de fées. Même lorsque tout va bien, elle est persuadée que la tempête n’est jamais très loin.
Pourtant, entre deux orages, sa vie se remplit de rencontres amoureuses et de précieuses amitiés. Aux côtés de son père, qui sait trouver les mots justes et les bons silences pour lui faire du bien, la vie est douce. Et grâce à Chanterelle, sa complice exubérante au nom étrange, même les jours de pluie se transforment en fêtes.
Le reste du temps, Raphaëlle enfile son tablier, attrape ses pinceaux et s’évade. Elle façonne son monde, le crée comme elle le souhaite : coloré, lumineux, intense, imparfait. À son image.
Un roman tout en fragments qui traite de l’amour qui va et vient, de la construction de soi. Un road novel rempli de surprises et de tendresse, qui part de Montréal pour nous entraîner jusqu’à Newburyport et Paris.

Mon avis
Dans ce roman, on suit l’histoire de Raphaëlle qui commence au secondaire avec la rencontre de sa meilleure amie Chanterelle. On passe au travers des aventures et obstacles qu’elle va rencontrer tout au long de sa vie de jeune adulte jusqu’à ces 30 ans. Elle va rencontrer des gens qui vont chambouler sa vie à jamais et qui vont la faire grandir. Sa passion pour la peinture va grandir pour se transformer en son métier.

J’aime beaucoup la plume de Valérie Chevalier. Les descriptions sont justes et il n’y a pas trop de flafla. On passe au travers des chapitres sans s’en rendre compte et les personnages sont attachants. La fin est parfaite, simplement et comme je les aime.



2 commentaires:

  1. je ne sais pas pourquoi, mais je repousse sans cesse ce roman. Pourtant, ta chronique me montre que ça pourrait me plaire. Il va falloir que je finisse par me le procurer!

    RépondreSupprimer
  2. oui, j'ai vraiment apprécié ce roman :)

    RépondreSupprimer